Flux RSS

site Casablance

Communiqués de presse
Tous les communiqués de presse »

Smart City Expo Casablanca 18, 19 et 20 avril 2018 à Casablanca

presse -  04/04/2018

1. Casablanca, modèle de Smart City africaine

Exemple de modernisation réussie de l’espace urbain en Afrique, Casablanca est depuis 2015 la première ville du continent à faire partie du réseau des 25 villes intelligentes sélectionnées par l’Institute of Electrical and Electronic Engineers (IEEE), la plus grande association réunissant des professionnels du digital et des technologies de l’information. Fort de son rôle de pionnier, Casablanca est en 2018, et pour la troisième année consécutive, la représentante en Afrique du Smart City Expo World Congress, un événement de renommée internationale qui porte le message des Smarts Cities à travers le monde. Engagée dans une démarche d’attractivité durable, à travers son programme WeCasablanca, Casablanca dispose en effet d’un grand nombre d’atouts (géographiques, financiers, économiques et humains) qui lui permettent de jouer pleinement son rôle de leader de la transformation urbaine au Maroc et en Afrique.

a. Deux premières éditions réussies

Organisées en 2016 et 2017, les deux premières éditions de Smart City Expo Casablanca ont été un véritable succès. Avec 20 000 participants, 168 intervenants du monde entier, 92 villes représentées et plus de 200 journalistes présents, Casablanca a su se positionner remarquablement sur la voie des Smart Cities, promouvant son modèle de gestion urbaine fondé sur une approche collaborative et intelligente qui place le citoyen au coeur de sa réflexion. Que ce soit à travers Smart City Expo, dédié aux professionnels et qui aborde les défis urbanistiques de demain, ou à travers Smart City Connect, qui sensibilise le grand public aux principes et enjeux des Smart Cities, Smart City Expo Casablanca est parvenue en deux ans à mettre les Casablancais à l'honneur en créant des liens durables à travers l'échange d’expérience et la culture.

b. Le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI                                                                    

Pour sa troisième édition, Smart City Expo Casablanca, a comme pour les deux précédentes, l’insigne honneur d’être placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cette reconnaissance, qui illustre la bienveillance de Sa Majesté envers la démarche Smart City initiée par la métropole, est un atout majeur pour légitimer la place de Casablanca comme première et unique ville en Afrique à abriter cet événement d’envergure internationale. 

c. Casablanca, un hub de la Smart City en Afrique

Place financière leader du continent, Casablanca se place dans le trio de tête des villes africaines recevant le plus d’investissements directs étrangers (IDE). La métropole est aussi le premier pôle économique et d’enseignement au Maroc, le principal bassin de  consommation et d’emploi du pays et un territoire de référence en matière d’infrastructures de transport. Ce dynamisme positionne Casablanca comme un hub incontournable, à la fois portuaire, aéroportuaire et technologique. Capitalisant sur son statut de locomotive urbaine, la ville est engagée dans des projets structurants qui confortent sa place de première étape africaine des Smart Cities mondiales.

En adéquation avec le Programme de Développement du Grand Casablanca (PDGC) présenté devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et qui prévoit de hausser la ville au rang des villes intelligentes, la métropole œuvre pour une nouvelle stratégie visant la transformation numérique de la gestion de la ville, et ce, via la mise en place du Schéma Directeur de la Transformation Numérique lié à la mobilité, à l’environnement, à l’aménagement urbain et aux services administratifs.

2. Villes à vivre et innovation citoyenne

Vitrine de l’écosystème Smart City marocain, la troisième édition de Smart City Expo Casablanca a pour thème «Villes à vivre et innovation citoyenne». Dans un contexte où le numérique constitue le levier principal dans le processus de transformation des villes, ce nouveau volet évoque l’appropriation des espaces publics par les habitants. Il présente à ce titre des innovations et réalisations mondiales majeures en matière de Smart Cities, et ce, à travers cinq axes clés déclinés en plusieurs sous-thèmes :

  • Développement durable : changement climatique, technologie propre, villes résilientes, architecture intelligente, écologie urbaine, transports publics, mobilité intelligente, énergie verte, consommation et production responsable.
  • Innovation urbaine et nouvelles technologies : financement des villes intelligentes, start-up et entrepreneuriat, urbanisme quantitatif, visualisation et gestion des données, Internet des objets, big data, réseaux sociaux.
  • Technologie civique : open government, consommation collaborative, e-gouvernement, services publics, villes collaboratives, living labs, open data, inclusion digitale, crowdsourcing.
  • Participation citoyenne et sociétés collaboratives : innovation sociale, partenariat public-privé, engagement des pouvoirs publics, ville du partage, bénévolat et service communautaire, engagement civique.
  • Espaces publics communs : qualité des espaces urbains, espace public, design urbain, développement des transports collectifs, marketing territorial, sports, loisirs et qualité de vie, espaces publics numériques.

Pendant trois jours, ce sont toutes les facettes de la Smart City qui vont être questionnées au moyen de plates-formes qui proposeront des échanges et réflexions autour des rôles et enjeux de chaque sujet, de manière à proposer une approche globale autour du développement des villes intelligentes.

a. Les citoyens à l'honneur

Encourageant l’innovation sociale et culturelle, les villes collaboratives sont devenues le nouveau modèle de stimulation pour favoriser l’appropriation par les citoyens de leurs territoires. Casablanca ambitionne en effet de répondre aux besoins de ses habitants en les intégrant dans toutes ses démarches autour de la mobilité intelligente, de l’aménagement urbain et de l’économie verte. Smart City Expo Casablanca 2018 met notamment en avant des exemples de ville au sein desquelles existent des dispositifs qui améliorent significativement la vie des populations. L’événement sera l’occasion d’encourager l’écosystème local en matière d’innovation. Il permet aussi de fédérer les acteurs publics et privés et de témoigner aux citoyens tout l’intérêt de leur investissement dans le développement de concepts et solutions à même de rendre leur territoire plus intelligent, plus efficace et plus agréable à vivre.

b. Shanghai, ville invitée

Ville invitée de Smart City Expo Casablanca 2018, Shanghai est la capitale économique de la Chine et une ville jumelée depuis 1986 avec Casablanca. À la fois moderne et authentique, Shanghai est riche d’une histoire qui s'étend sur plus de mille ans et qui participe activement dans le développement contemporain de la Chine. Elle symbolise l’envolée économique de cette nation passée en quelques décennies du statut de pays en

voie de développement à celui de deuxième puissance économique mondiale. Confrontée aux défis écologiques et à la pression démographique, Shanghai, la cité la plus peuplée de Chine, a lancé ces deux dernières décennies un plan d’urbanisme emblématique en vue de s’adapter aux contraintes et réalités de son territoire. La métropole a créé des espaces à vivre conçus dans une démarche durable qui fait de l’équilibre entre l’homme, l’environnement et la nature un axe clé de son action.

3. Les temps forts de Smart City Africa 2018

Conçu pour promouvoir le modèle des Smart Cities auprès des professionnels et des citoyens, Smart City Expo Casablanca reprend cette année encore la formule qui fait son  succès depuis 2016. La manifestation s’articule autour de deux temps forts : Smart City Expo pour le B2B et Smart City Connect pour le grand public.

a. Pour les professionnels : Smart City Expo

  • Le Congrès, lieu de rencontre des professionnels du monde entier

Dédié aux rencontres et échanges entre professionnels, le Congrès est le lieu d’une intense programmation au sein de laquelle vont se succéder des conférences sur les enjeux et perspectives du développement des Smart Cities en Afrique et dans le monde, animées par des experts et représentants des villes, entreprises, centres de recherches, universités, gouvernements et organisations internationales les plus avancés. Espace de partage par excellence, le Congrès offre aux principaux acteurs du développement urbain l’opportunité de présenter leurs expériences, savoir-faire et points de vue pour proposer des solutions concrètes aux défis que les métropoles doivent relever.

Les keynotes à ne pas manquer

❏     Jordi Hereu, maire de Barcelone de 2006 à 2011, président et associé d’IdenCity.

Maire de Barcelone pendant cinq ans, ex-président du conseil général du plan stratégique métropolitain de Barcelone, conseiller municipal pour la mobilité, la participation citoyenne, la solidarité et la coopération… Jordi Hereu a développé une vision unique dans le domaine de la Smart City. Il préside aujourd’hui IdenCity, une société spécialisée dans le développement de plans stratégiques pour la transformation urbaine, et conseille la Banque interaméricaine de développement (BID) pour son initiative «Villes émergentes durables».

❏     Ethan Kent, vice-président de “Project for Public Spaces”

Ethan Kent travaille pour soutenir les organisations, les projets et le leadership dans le domaine de la création de “global placemaking movement” dans le monde. Dédié au projet d’espaces publics pendant plus vingt ans, il a voyagé dans plus de 800 villes et 55 pays pour faire avancer la cause des espaces publics. Ethan Kent a fait partie intégrante du développement du placemaking en tant qu'approche transformatrice du développement économique, de l’écologie, de la planification des transports, de la gouvernance, de la résilience, de l'équité et du design. Ayant travaillé sur plus de 200 projets d’espaces publics, il a dirigé un large éventail de transformations d'espaces sur tous les continents, incluant la participation des publics, l'analyse des modes d’utilisation, la planification, l'urbanisme et le renforcement des capacités.

❏     Jorge Muñoz Wells, maire de Miraflores

Avocat de formation, Jorge Muñoz Wells a travaillé dans de prestigieux cabinets avant d’être nommée maire de Miraflores (Lima, Pérou) en 2011, puis réélu en 2015. Il a été l'un des initiateurs de l'utilisation de la technologie dans la gestion municipale, ce qui lui a valu de nombreuses distinction pour la mise en œuvre de pratiques d’Open Data utilisant la technologie pour améliorer la sécurité publique, la gestion transparente, l’e-gouvernement, l’inclusion sociale, la protection de l'environnement, et le développement d’infrastructures.

  • Le Salon, vitrine de l’écosystème Smart City

-       Espace d’exposition pour les rencontres B2B

En plus du Congrès, Smart City Expo Casablanca 2018 propose un espace d’exposition pensé comme un carrefour géographique entre les continents. Cette zone, qui bénéficie d’un passage important et offre aux entreprises exposantes une grande visibilité, favorise la mise en relation entre les donneurs d’ordre, les organismes et les professionnels.

-       Un «village start-up»

Au sein de l’espace exposition, un village dédié aux start-up accueille une cinquantaine de jeunes pousses travaillant sur la ville intelligente et présentant des projets de solutions innovantes au service de la ville de demain.

-       Une agora centrale

Cet espace accueillera des présentations, des conférences de presse et des pitchs sur le développement de la Smart City compétitive et durable.

b. Pour le grand public : Smart City Connect

Comme les deux années précédentes, Smart City Expo Casablanca 2018 s’ouvre au grand public avec une nouvelle édition du Smart City Connect dont l’objectif est de vulgariser le concept de Smart City auprès des citoyens. La programmation proposées met à l’honneur les Casablancais et leur territoire au moyen d’un programme axé sur l'échange d'idées et la culture, et ce, via trois événements phare : un Créathon, un Hackathon et la première exposition urbaine sur les murs de la médina.

  • Créathon, 20 avril 2018 sur le thème : «La mobilité urbaine intelligente»

Pour convier les Casablancais à imaginer des solutions autour de la mobilité, un Créathon est organisé en partenariat avec le centre de recherche GreenTIC, IEEE Smart City Initiative, Casablanca Events & Animation, le centre espagnol de recherche I2cat et l’association Enactus Morocco. L’opération invitera des participants de tous horizons à mener des projets collaboratifs et inclusifs qui répondent de manière concrète aux attentes des citoyens. Pour ce faire, ils bénéficieront d’un accès à des données de la métropole et à de l’expertise externe, en vue de les aider à mieux comprendre la manière dont les applications basées sur l’open data servent les besoins des habitants.

  • Hackathon, 21-22 avril 2018, sur le thème : «La mobilité urbaine intelligente»

Après deux éditions réussies, totalisant plus de 360 participants venus de tout le Maroc, le concours de développement mobile Smart City Hackathon revient pour se concentrer sur la mobilité et proposer des solutions ingénieuses répondant aux défis de la Smart City, dans une métropole où les déplacements sont parfois difficiles. En partenariat avec Enactus Morocco pour l’entrepreneuriat social, le Hackathon se déroule cette année au Technopark. ciblant plus de 200 participants, il contribuera au développement de projets innovants et mettra une nouvelle fois en valeur la Moroccan touch dans le domaine des applications à forte valeur ajoutée.

  • Exposition de photographies, du 18 avril au 28 mai

Pour la première fois à Casablanca, une exposition sera présentée sur les murs de la médina. Pendant un mois, le mur de la Tour de l’Horloge accueillera une exposition de photographies urbaines réunissant douze artistes marocains ayant immortalisé la métropole depuis 2016. Parmi ces photographes, la manifestation artistique mettra à l’honneur huits professionnels reconnus et les quatre lauréats du concours Wecasablanca Photography Contest, lancé en décembre 2017, et qui vise à impliquer activement les citoyens dans le rayonnement de leur ville et à renforcer le sentiment de fierté face à la beauté et à l’héritage unique de cette dernière.

  • Les photographes participants

Fayssal Zaoui

Né à Casablanca, Fayssal Zaoui se passionne très jeune pour la photographie, en captant des moments de vie et d’échange lors d’évènements familiaux. Finaliste du concours « A story to tell » du National Geographic en 2011, il cofonde l’année suivant G38, un collectif casablancais engagé dans la promotion de l’art urbain qui vise à rompre l’isolement entre toutes les composantes de la société et qui est notamment à l’origine du festival annuel de slam, organisé aux Abattoirs de Casablanca. En 2013, Il est lauréat de la chambre Claire pour son exposition In Motion, traduisant l’inspiration que l’artiste puise dans l’effervescence de Casablanca. En 2015, Fayssal Zaoui collabore avec l'association Casamémoire et réalise une série de photos de Casablanca exposées au siège de l'Unesco.

Zakaria Wakrim

Son intérêt pour la photographie commence en même temps que ses études d’ingénieur, qu’il poursuit en Espagne. Après avoir été catalogué comme l’un des “artistes émergents” de son pays natal, il commence à mettre en pratique ses moyens expérimentaux afin de porter ses réflexions sur des concepts qui le fascinaient depuis toujours, notamment l’identité et le changement. Aujourd'hui il fait usage d’un langage visuel, tantôt narratif tantôt expérimental, qui vise à faciliter une profonde réflexion autour du changement rapide et accéléré que subit l’Afrique du nord, et qui finit tôt ou tard par provoquer le débat autour de l’identité. Pour lui la photographie est un moyen visuel d’affronter la réalité, mais aussi un moyen d’élargir sa perception.

Abderrahmane Doukkane

Né à Casablanca, cet artiste autodidacte muni de son appareil photo vibre au rythme du grand spectacle du monde. Entre tradition et modernité, Doukkane offre un art distingué portant un profond message humanitaire en abordant des thèmes variés et peu traités.

Il rencontre Simon Wheatley, photographe de l’agence Magnum en 2008, et est profondément influencé par les photographes américains Robert Frank et William Klein, ainsi que par l’école italienne avec Mario Giacomelli et Paolo Roversi.

Yassine Toumi

Diplômé de l’École supérieure des Beaux-Arts de Casablanca, Yassine Toumi débute la même année comme photographe de presse. Il est aujourd’hui le photoreporter de l’hebdomadaire TelQuel. En reportage, ses images sont empreintes de sa démarche intrépide et de son regard discrètement curieux. À Casablanca, ce Casaoui de naissance joue à domicile. Ses clichés cachent toujours un symbole de cette ville aux millions de visages.

Mehdy Mariouch

Diplômé de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Casablanca, où il vit et travaille, Mehdy Mariouch a d’abord étudié les arts plastiques et le design graphique avant de basculer vers la photographie. Sa pratique est à la croisée entre l’art et le photojournalisme. Il a réalisé différentes séries de reportages et shootings pour différents journaux et magazines nationaux. Pluridisciplinaire, il troque souvent ses objectifs pour des bombes de peinture afin de réaliser des graffitis et des collages urbains.

Badr Bouzoubaa

Badr Bouzoubaâ évolue dans le monde la photographie depuis son plus jeune âge. L’artiste imagine des âmes coincées dans des enveloppes corporelles qu’il sublime. Diplômé d’une école d’audiovisuel à Casablanca, il vit de sa passion comme photographe professionnel et en fait un challenge quotidien.

Casablanca : La métropole sur le bon chemin pour devenir une ville intelligente

Casablanca est aujourd'hui un grand chantier à ciel ouvert. En témoignent les  projets structurants en cours depuis le lancement du PDGC 2015-2020, le 26 septembre 2014. Tous ces projets ont dans leur business model la dimension Smart et  traduisent la volonté de doter la métropole d’infrastructures modernes aux normes et standards internationaux, en mesure de conférer un nouvel élan au dynamisme de la ville et de répondre aux aspirations et attentes des habitants. Cette dimension Smart n’est pas uniquement une histoire de

nouvelles technologies : elle vise à offrir une qualité de vie et de confort aux citoyens. En 2018, Casablanca a ainsi gagné deux place et s’est octroyée la 124e position dans le classement des 231 villes où il fait bon vivre, selon l’agence américaine Mercer.

4. Partenaires et sponsors

Partenaires stratégiques

  • Wilaya de la région Casablanca-Settat
  • Conseil de la ville de Casablanca
  • Conseil de la région Casablanca-Settat   

Partenaire Institutionnel

  • Ministère de l'intérieur

Sponsors

  • MASEN - LYDEC - ONEE - MARSA MAROC - UNIVERSITÉ MOHAMMED VI

Partenaires projet

  • Office National des Aéroports
  • ENCG
  • Conseil Régional du Tourisme
  • Association des Utilisateurs des Systèmes d'Information au Maroc
  • Université Hassan II
  • ADALIA
  • GreenTIC
Télécharger le communiqué de presse
vf DP SMART CITY 2018.pdf (277,52 kB)