Flux RSS

site Casablance

Président
Toutes les actualités »

Un banc culturel interactif dédié à Antoine de Saint Exupéry offert à Casablanca en reconnaissance à son histoire.

Coopération et Relations Internationales -  25/09/2017
Un banc culturel interactif dédié à Antoine de Saint Exupéry offert à Casablanca en reconnaissance à son histoire.

Un banc culturel interactif dédié à Antoine de Saint Exupéry offert a la ville de Casablanca en reconnaissance a son histoire s’érigeant ainsi en véritable espace dédié à la création littéraire à l’échange et à la rencontre de proximité.
Ce banc a été offert pour la première fois à une ville arabe et africaine en l'occurrence Casablanca par les associations« Les Ponts du Cœur » présidée par M Pierre- Jean Meurisse et le « Raid Latécoère-Aéropostale »,présidée par M Hervé Berardi dans le cadre de l'opération « Les Bancs de la Liberté », qui œuvre au rapprochement des citoyens via l'écrit, la promotion de la littérature et de la lecture dans l'espace urbain. Une opération culturelle inédite, labélisée ONU- UNESCO dans le cadre du programme « rapprochement des cultures ».
Dans les années 20, Casablanca faisait partie des lignes de l'Aéropostale à une époque où les instruments de navigation étaient rudimentaires et les voies aériennes inexplorées. Casablanca via son aéroport Anfa fut devenu la première escale des lignes aériennes Latécoère (future Aéropostal) reliant Toulouse à Dakar.
Une cérémonie de remise de don s'est déroulée à Casablanca sous la présidence de M. Abdelaaziz Omari, Président du Conseil de la Commune de Casablanca en présence de Mme Hakima Fasly, adjointe au Maire chargée de la Coopération internationale et d'une délégation française conduite par le président Raid Latécoère-Aéropostale, Hervé Berardi.
A cette occasion, M. Omari a remercié l'association « Les Ponts du Cœur » et le « Raid Latécoère-Aéropostale » pour avoir offert ce banc à Casablanca.
Sculptée en forme de livre ouvert, cette borne littéraire interactive a été dédiée à la métropole casablancaise dans le cadre du rapprochement des cultures à la mémoire des pionniers de l'Aéropostale.
Dans une allocution de circonstance Hakima Fasly, adjoint au Maire chargée de la Coopération internationale, a affirmé que ce banc « traduit la philosophie d'ouverture, de respect de l'autre et de diversité ». Ceci, a-t-elle ajouté, « s'inscrit dans la veine culturelle de Casablanca, une métropole qui se distingue par la richesse et la diversité de son patrimoine culturel, son dynamisme et sa modernité ».
« Ce banc a pour vocation de fêter la culture de la paix et de la diversité » a estimé Mme Fasly, qui a tenu à remercier l'association « Les Ponts du Cœur » et le « Raid Latécoère-Aéropostale » pour avoir honorés Casablanca de ce présent qui sera désormais « un monument » de la ville.
De son côté, le président Raid Latécoère-Aéropostale, Hervé Berardi, a indiqué que ce banc culturel offert à Casablanca vise « la promotion de l'écrit et du savoir et le rapprochement des cultures de même qu'il illustre parfaitement la collaboration franco-marocaine.
Pour lui, Casablanca a joué un rôle important dans la promotion de la ligne aéropostale, rappelant que le Raid Latécoère-Aéropostale prépare le Centenaire des Lignes Aériennes Latécoère et Aéropostale qui aura lieu en 2018 sur le trajet Toulouse-Barcelone et en 2019 de Toulouse à Casablanca.
Actuellement, une quarantaine de villes de par le monde accueillent un ou plusieurs de ces bancs installés sur des lieux littéraires, symboliques ou au sein d'entreprises. Comme le soulignait François d'Agay, neveu d'Antoine de Saint Exupéry et Président de la Succession Saint Exupéry – d'Agay, « ce n'est pas un banc ordinaire, c'est une ouverture sur le monde, un lien entre les hommes. On peut s'y assoir et se reposer mais c'est aussi un banc qui a une mémoire. L'idée de liberté et de fraternité y domine ».
Marqués d'un QR code, son activation par le biais d'un smartphone permet d'accéder instantanément au contenu culturel du site « Les Bancs de la Liberté », ainsi qu'à celui de la Commune. Les usagers sont renvoyés sur un contenu littéraire où ils retrouvent des écrits d'écrivains reconnus, ou en herbe, partagés avec toutes les communes partenaires.
Certes, ce banc public interactif transmet des messages de paix et de fraternité, à l'image de Saint-Exupéry qui écrivit en 1929, dans Courrier Sud « La seule vérité est peut-être la paix des livres ».

photos :