Flux RSS

site Casablance

Découvrir Casablanca
Retour

Histoire

Casablanca, plus communément appelée « ville blanche » est la vitrine dynamique du Maroc moderne. Véritable locomotive économique et financière de l’économie nationale, elle réalise aujourd’hui 50 % du PIB National.

Son port draine les trois quarts du commerce national, son aéroport international est le premier du pays. La métropole connaît aussi une mutation de son économie et déploie aujourd’hui ses atouts dans le secteur tertiaire et des services, notamment dans la technologie.

En un siècle, la modeste bourgade d’Anfa est devenue une métropole de plus de quatre millions d’habitants et l’une des plus grandes villes d’Afrique. Mais si Casablanca est née au début du 19 ème siècle, le site est occupé depuis bien longtemps : on a retrouvé à Sidi Abderrahmane, prés d’Anfa, les vestiges d’un habitat néolithique.

Ce sont les Phéniciens qui firent du site une étape sur la route d’Essaouira. La cité va connaître son nouvel essor à l’époque du Sultan alaouite Sidi Mohammed Ben Abdallah qui dota la ville d’une grande mosquée et de Zaouïas et la ville prit alors la dénomination Dar el-Beïda, la « maison blanche ».


C’est à partir de 1781, quand les espagnoles y installèrent des comptoirs, que la traduction espagnole, Casa Blanca, se répandit. Des commerçants européens s’y installèrent et au début du XIX ème siècle, les Français obtiennent du sultan Moulay Abdelaziz (1894-1908) de construire un port. Casablanca, considérée premier port du Maroc à partir de 1920, elle devint également, en 1925, la première escale des lignes aériennes Latécoère (la future Aéropostal) reliant Toulouse à Dakar.

Après l’établissement du Protectorat, Lyautey et son architecte Henri Prost se lancent dans la réalisation du centre-ville moderne en construisant de larges boulevards bordés de grands et jolis immeubles .C’est dans cette ville que sera construite la première usine et que sera lancé le premier syndicat. En 1950, Casablanca est un centre commercial dynamique dont l’urbanisme connaît un grand essor.

Au lendemain de l’indépendance,Casablanca est devenu une grande concentration urbaine, ce qui a nécessité une maîtrise de son rythme de développement. Cela a été l’objet du Schéma Directeur d’Aménagement Urbain élaboré en 1985.

L'édification de la mosquée Hassan II, donna à Casablanca une dimension spirituelle, religieuse et touristique.

Les grands chantiers lancés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que dieu le glorifie, depuis son intronisation, vise à consolider davantage les efforts concernant l’amélioration des conditions de vie du citoyen Casablancais.