Flux RSS

site Casablance

Président
Toutes les actualités »

Casablanca et Bordeaux décidées de donner une nouvelle impulsion à leur coopération bilatérale

23/05/2016
Casablanca et Bordeaux décidées de donner une nouvelle impulsion à leur coopération bilatérale

Monsieur Alain Juppé, Maire de Bordeaux, a entamé, ce dimanche 22 mai 2016, une visite à Casablanca destinée à renforcer les relations de coopération entre la capitale de Gironde et la Métropole Economique du Royaume, déjà liées par un accord de jumelage qui date de 1988.

Lors de cette visite, M. Juppé et le Président du Conseil de la Commune de Casablanca, Monsieur Abdelaaziz Omari, ont procédé au baptême d'une rame du tramway de Casablanca à la Place des Nations Unies, en lui donnant le nom de « ville de Bordeaux », la ville que Alain Juppé a longuement guidée en qualité de maire. Une telle démarche rentre dans le cadre de la réciprocité des échanges entre les deux villes.

« C’est un honneur pour moi et avec une immense joie que je procède au  baptême d'une rame du tramway de Casablanca au nom de ma ville Bordeaux », a-t-il déclaré, tout en remerciant le maire de Casablanca, le Conseil Communal et toute la population de notre ville jumelle qui m’a réservée un accueil des plus chaleureux.

Selon M. Juppé, les villes de Bordeaux et de Casablanca ont développé un jumelage « très riche » couvrant de nombreux domaines tels le transport, la mise en beauté des deux villes, du patrimoine et de la coopération culturelle et universitaire.

Pour sa part, M. Omari a indiqué que la visite de son illustre hôte à Casablanca s’inscrit dans le cadre de l’accord de jumelage entre Bordeaux et Casablanca qui remonte à 1988 et rentre dans le sillage des échanges bilatéraux pour « développer d’autres créneaux de coopération entre nos deux villes ».

Et d’ajouter que d’autres projets seront développés dans le cadre de cette coopération, notamment la mise en lumière de certains bâtiments architecturaux de la ville et dans les domaines de la mobilité, de la gestion d’événements et des infrastructures sportives.

Par la suite, MM. Omari et Alain Juppé ont emprunté le trajet symbolique à bord de «la rame baptisée Bordeaux » jusqu’à la Station Place Boulevard Rachidi  avant d’effectuer une marche à pied jusqu’à la Place Antoine de Saint Exupèry qui entre dans le cadre du Projet de mise en lumière des bâtiments art déco

 

 

Ensuite, le Maire de Bordeaux a été convié à un déjeuner offert par la ville de Casablanca au siège de la Région de Casablanca –Settat, et ce en présence notamment de Monsieur le Wali de la région, Khalid Safir, du président du Conseil Préfectoral de Casablanca, M. Mohamed Najib Amor, des vice-présidents, Mr. Abdessamed Haiker, Mohamed Bourrahim et Mmes Hakima Fasly et Amina Mokrane, ainsi que des différents Directeurs des Sociétés de Développement local.

 

Le Mot de M. Abdelaaziz Omari, Maire de Casablanca :

 

Le Mot de M. Alain Juppé, Maire de Bordeaux :

 

 

A l’issue du déjeuner, les deux maires ont procédé à un échange de présents.

MM. Omari et Juppé ont présidé une séance de travail élargie et durant laquelle plusieurs projets lancés par la ville de Casablanca ont été examinés notamment le projet portant sur la mise en lumière des sites patrimoniaux emblématiques de Casablanca, le projet des Archives en lien avec la SDL Casablanca Patrimoine et celui de l’urbanisation du Grand Casablanca.

Les discussions ont aussi porté sur le projet d’échange entre étudiants marocains et français, outre le volet infrastructures sportives gérées par Casablanca Events et Animation pour un éventuel accompagnement dans le projet de mise en place d’un modèle de gestion pour les académies de sport de proximité public-privé.

Intervenant lors de cette séance, M. Abdelaaziz Omari , tout en appelant à oeuvrer pour la célébration du 30-ème anniversaire du jumelage entre les deux villes en 2018, a mis l’accent sur la nécessité de développer un plan d’action pour renforcer les actions menées conjointement.

Ce plan d’action, a-t-il insisté, devra porter sur les domaines des transports urbains, de la gestion des fourrières, de la mise en lumière urbaine et éco-responsable ainsi que le domaine culturel et de la sauvegarde de la mémoire de Casablanca.

Cette proposition a été dûment corroborée par M. Alain Juppé qui a promis de mettre à la disposition de la ville de Casablanca l’expérience de Bordeaux dans

les domaines susmentionnés, soulignant que ces actions à mener doivent être actées dans le plan d’action triennal 2016-2018 qui sera signé incessamment entre les deux villes.

M. Juppé a tenu à féliciter la ville de Casablanca pour l’organisation réussie de la première édition de Casablanca Smart City qui a placé le citoyen casablancais comme priorité dans tout programme de développement digital de la ville.

Au cours de la séance de travail,  le Directeur du Centre Régional d’Investissement de Casablanca, M. Abdallah Chater a fait un exposé bien étoffé sur le plan de développement du Grand Casablanca « PDGC » (2015-2020) dans lequel il a présenté en détail les différents axes de ce projet en l’occurrence l’amélioration des conditions de vie des habitants, le renforcement de la mobilité au niveau de la région, la promotion de son attractivité économique et la consécration de la place de la région en tant que destination nationale et internationale de commerce et de loisirs.